Cafetière moka : Comparatif des meilleurs produits passés à la loupe

Une cafetière moka siffle sur le gaz, le café à l’intérieur commence à bouillonner, l’odeur qui se répand dans la maison alors que vous êtes encore endormi ; vous quittez la chambre pour rejoindre la cuisine où le lève-tôt de la famille prépare déjà le petit déjeuner : n’est-ce pas là l’apport de la journée moyenne de tout Italien ? Après tout, le café est pour nous un plaisir essentiel, le premier de la journée et le seul qui puisse accompagner un réveil que nous aurions volontiers reporté, mais pour en profiter vraiment, la machine à café doit fonctionner parfaitement. Combien de personnes seraient en mesure de choisir le meilleur modèle parmi ceux qui existent sur le marché ? Combien seraient en mesure d’identifier le produit le mieux adapté à leurs besoins ? Le choix dans ce domaine n’est pas aussi facile qu’on pourrait le penser : de nos jours, il existe de nombreuses variantes sur le thème et, soyons honnêtes, la diffusion des machines automatiques à dosettes ou à capsules a brouillé nos idées en ce sens. Mais ne vous inquiétez pas : c’est pour cela que nous sommes ici. Dans les prochaines lignes, celui qui a la patience de continuer à nous lire trouvera toutes les suggestions appropriées et, entre une information et une autre, construira l’identité de sa cafetière idéale.

Comparatif Cafetière moka : Sélection des meilleurs produits du moment

Caffettiera moka : comment ça marche ?

Avant d’identifier les caractéristiques idéales de ce produit, nous devons comprendre son fonctionnement et la façon de faire un bon café. Nous aimerions dire, nous sommes déjà d’accord, qu’il existe plusieurs modèles de cafetières à moka, mais nous parlerons de celles qui sont alimentées par la chaleur du gaz ou, à défaut, par un bon four électrique, l’insomnie : les classiques par excellence. Dans le détail, je dirais que l’atelier dans lequel nous voyons habituellement l’eau n’est pas comme une cheminée. Ceci, grâce à la chaleur développée par les coquilles, contribue à augmenter la pression à l’intérieur du système. La pression qui continue à augmenter conduit au mélange progressif de l’eau et de la poudre sans que celle qui à la fin est divisée dans notre machine à café n’atteigne le haut de la machine où la pression commence à augmenter grâce à l’ouverture faite par le beccuccio. Un peu plus compliqué est le processus qui conduit à la préparation du café en dégustant la cafetière napolitaine. Cela est également vrai si la mécanisation du système est toujours la même : la pression. La différence dans ce cas est l’utilisation d’une poudre qui ne peut pas être insérée dans le compartiment dédié. Enfin, le filtre, et donc l’écran, sera inséré dans l’autre et le système sera positionné sur une source de chaleur. À ce stade, l’eau commence à bouillir et la vapeur doit être évacuée des toilettes par la force de la couture. De cette façon, la machine sera inversée afin que l’eau puisse pénétrer dans le filtre par gravité, vous permettant ainsi de déguster un excellent café. Les modèles décrits ci-dessus sont les principales variantes de la cafetière moka, les modèles traditionnels qui sont maintenant plus répandus en Italie. Cependant, au vu de la vérité, il faut dire que le marché italien a commencé à comparer de nouvelles similitudes : des modèles hybrides à ceux dont la conception reproduit des solutions originales. Ces évolutions ne sont toutefois envisagées pour l’instant que pour réaliser au maximum deux tasses de café par préparation : magnifiquement insomniaques, mais dans certains cas presque irréalisables.

Avis Cafetière moka : Le véritable meilleur produit

Machine à café moka : comment la choisir ?

Maintenant que nous sommes un peu plus sûrs de la bague, nous pouvons également identifier la cafetière à moka qui correspond le mieux à nos besoins. Toutefois, si l’on tient compte du fait que dans ce domaine, il y a un pourcentage élevé de subjectivité (la qualité du mélange utilisé, le type de machine préféré, etc.), on essaiera de trouver les caractéristiques idéales que l’on peut trouver dans un moka pour être sûr d’avoir chaque jour un excellent café. Voici un détail : Capienza : l’un des premiers outils de discrimination pour choisir notre cafetière moka sera sa capienza. Dans quelques cas, où il faut éviter de devoir se relayer ou se contenter d’une tasse chaude (et donc plus), il est de bon ton d’avoir chez soi une machine capable de délivrer une certaine quantité de tasses en même temps, en fonction du nombre de familles avec lesquelles cette tasse est normalement partagée. C’est la suggestion que nous avons habituellement, mais à tout moment. Il existe aujourd’hui sur le marché des filtres et des pilotes spéciaux qui peuvent résoudre le problème de quelque manière que ce soit, en rendant la cafetière capable de préparer un nombre variable de tasses.

Cafetière moka : Le trio de produits à ne pas manquer

Il est courant d’acheter ces accessoires séparément des originaux, afin de les adapter aux boîtiers électriques. Dans le cas où ce ne sont pas les puristes de la cafetière, il suffit de trouver ces disques spéciaux forgés, dont les plus importants sont en acier inoxydable ou en aluminium, pour les insérer dans le filtre et, même si vous achetez une cafetière très grande, choisissez de préparer au moins une tasse de café sans avoir à attendre que les aliments soient servis. La quantité de liquide dans ces cafés ne sera pas modérément réduite, mais elle sera correcte. Nous tenons à souligner que les modèles pour tasse et tasse individuelle, ceux qui sont moins capables en absolu, peuvent préparer en une seule séance environ 40 millilitres de café, tandis que les plus grands peuvent profiter en une seule préparation des besoins d’un moulin à vent de personnes. On sait qu’un plus grand nombre de tasses sont servies par une machine plus grande et plus importante et non par un temps de traitement plus long.

Materiali

Il est inutile de dire que le type de matériau utilisé pour fabriquer une machine à café n’affecte pas la qualité de l’objet en soi, mais aussi la qualité du café. En outre, il n’est pas difficile de comprendre qu’un bon matériau donne au produit une longue durée de vie, ce qui facilite l’entretien de la cafetière par l’utilisateur et, de quelque manière que ce soit, peut également mieux satisfaire notre sens esthétique. Ce dernier est le plus efficace des deux matériaux et, bien sûr, le plus cher (mais le jeu en vaut la chandelle). Les machines classiques sont en effet fabriquées en aluminium, un matériau parfait pour conserver la chaleur, agréable à l’œil lorsqu’il est émaillé, économique mais moins durable que l’acier.

Conception

La conception d’une cafetière n’est pas seulement une question de beauté. En fait, certains formulaires peuvent contribuer à rendre l’objet en question plus facile à gérer ou plus rapide à livrer. Pour générer la forme du produit, il existe trois formes différentes : octogonale, rotonde et fontaine. Dans le premier cas, il s’agit d’un produit classique : la hotte de la ligne Bialetti (1933) a été construite avec ce design. Une telle forme, plus qu’esthétique, doit être considérée comme pratique et fonctionnelle, car il est plus facile de trouver un moyen d’éviter ou de contourner la cafetière. Plus répandue est aussi la version ronde qui est utilisée par les cafetières les plus performantes afin de rendre le produit plus agréable du point de vue esthétique. Certains d’entre nous s’accrochent à cette forme d’accélération des opérations, mais il ne s’agit que d’une marmite, mais il n’est pas possible de confirmer que le café est prêt dans des délais plus ou moins rapides, tant que nous utilisons de l’eau dure et de la chaux, ou non, que la température extérieure est rigide ou moins et que nous avons d’autres variables. Les cafés à becs de fontaine sont les plus récents et donc les plus agréables d’un point de vue esthétique. Ils se composent d’une base de support, d’un bec (à vrai dire très petit) et d’une couche de rubinetto à laquelle est fixé le filtre pour le café. La conception particulière de ces produits permet de réduire efficacement le délai de livraison et, en même temps, la consommation. Normalement, une cafetière est conçue pour satisfaire les besoins d’une ou deux personnes.

Facilité d’entretien

Un café parfait est aussi un entretien parfait de la machine. Pour qu’elle soit la meilleure, il est nécessaire que la cafetière soit toujours en bon état. Mais comment procéder ? Attention, le moka n’est pas comme tous les autres fourneaux qui peuplent notre cuisine. Il ne sera plus lavé avec le détergent et moins avec le liquide vaisselle, car certaines parties du détergent peuvent se déposer accidentellement dans l’évier de la cuisine ou même à l’intérieur du filtre. Le goût du café sera alors altéré et peu agréable. Les faiblesses de la moka sont aussi les éponges abrasives qui, pour pouvoir être utilisées, peuvent sérieusement endommager les surfaces. Les joints sont remplacés périodiquement : tous les deux mois lorsque la machine à café est utilisée normalement, plus épais ou plus rarement en cas d’utilisation fréquente ou intense. Les cafetières, même si elles sont adoptées sporadiquement, doivent être conservées pendant un certain temps, tout comme la nourriture : dans des endroits frais et secs, à l’abri de l’humidité, elles doivent faire proliférer les moufles et, par conséquent, elles doivent rendre le moka et tout le sport déroutants. Dans le cas où l’on soupçonne un état d’usure excessif du produit, il est conseillé de préparer un café fin en le taillant dans la machine avec de l’eau. Une fois que la vapeur et l’eau ont été retournées, il suffit d’éliminer les résidus qui pourraient causer le mauvais fonctionnement de la machine à moka. Le processus pour plus de sécurité est courant et il est répété plusieurs fois.